Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/04/2015

« Leur étoile ne connait pas de déclin » (Léonid Youzéfovitch)

 


 

Léonid Youzéfovitch, Le Baron Ungern - Khan des steppes, « Leur étoile ne connait pas de déclin », pp. 37-38, aux Éditions des Syrtes

 

Voici la généalogie d'Ungern telle qu'il l'expose lui-même à Ossendovski dans une conversation qu'ils eurent au printemps 1921.

 

« La famille des barons von Ungern-Sternberg appartient à une lignée dont les origines remontent à Attila. Du sang hun, germanique et hongrois coule dans les veines de mes ancêtres. Un des Ungern s'est battu aux côtés de Richard Cœur de Lion et fut tué sous les murs de Jérusalem. Même la tragique croisade des enfants ne se fit pas sans nous : Ralph von Ungern y trouva la mort à onze ans. Mon ancêtre direct, le baron Hans von Ungern-Sternberg, faisait partie de l'ordre des chevaliers Porte-Glaive qui apparut au XIIe siècle sur la frontière orientale de Allemagne pour combattre les païens – Slaves, Estes, Lettons, Lituaniens. Deux membres de notre famille tombèrent à la bataille de Grünwald. C'était une race guerrière de chevaliers enclins au mysticisme et à l'ascétisme, et leur vie a engendré un certains nombre de légendes. Heinrich von Ungern-Sternberg, surnommé "la Hache", fut un chevalier errant, vainqueur de tournois en France, en Angleterre, en Allemagne et en Italie. Il périt à Cadix dans un combat contre un adversaire espagnol digne de lui, qui lui fendit le heaume. Le baron Ralph von Ungern était un pirate, une terreur de la mer Baltique. Le baron Pierre von Ungern, chevalier et pirate lui aussi, possédait un château sur l'île de Dago. De ce nid de brigands, il régnait sur tout le commerce maritime des pays baltes. Au début du XVIIIe siècle, un certain Guillaume von Ungern, alchimiste, était bien connu en Europe sous le surnom de "Frère de Satan". Mon grand-père aussi était un bandit des mers : il faisait payer un tribu aux marchands anglais dans l'océan Indien. Les autorités britanniques mirent du temps à le pincer. Lorsqu’ils l'arrêtèrent enfin, ils le livrèrent au gouvernement russe qui l'exila en Transbaïkalie..."

 

ungern.jpg

Écrire un commentaire