Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/12/2014

La démocratie, sacrée ou laïque ? (2)

 

Alexandre Douguine, La Quatrième théorie politique: La Russie et les idées politiques du XXIième siècle, Chapitre III La démocratie, sacrée ou laïque ?,  pp. 57-62, aux éditions Ars Magna

 

LA DÉMOCRATIE EST FONDÉE SUR L’INÉGALITÉ

 

La démocratie ne reconnaît aucunement l'égalité des individus. Elle comporte une limite très stricte qui sépare ceux qui ne le peuvent pas. C'est pourquoi, seuls quelques groupes sociaux déterminés étaient reconnus comme participants aux procédures démocratiques. Leur structure est très différente en fonction des sociétés mais le principe d'acceptation de certains dans le processus démocratique et le principe d'exclusion d'autres groupes de ce même processus apparaît comme une caractéristique fondamentale de tous les types de démocratie. Dans les tribus germaniques guerrières, seuls les guerriers libres te les prêtres avaient le droit de participer au thing mais dans la mesure où presque tous les membres de ces tribus (y compris les prêtres) étaient des guerriers, la démocratie militaire germanique apparaît vraisemblablement comme la plus direct et la plus large. Seuls les esclaves capturés lors des attaques, les femmes, les enfants, et naturellement, les étrangers, en étaient exclus.

 

Dans les cités grecques, on avait adopté un modèle démocratique. A Athènes par exemple, pour participer à la démocratie, il était nécessaire d'être citoyen de la cité, outre la possession d'une certaine richesse matérielle et l'observation d'un certain modèle moral. Les pauvres, les esclaves et les femmes étaient exclus des procédures démocratiques tandis que les étrangers, même les notables d'autres cités étaient nommés idiotes (« exclu », « non-citoyen »). De là, le terme médical contemporain idiot qui trouve son origine dans le concept politique qui désigne celui qui était strictement écarté de la participation à la démocratie.

 

Dans tous les types de démocratie le choix de ses membres de plein droit était censé garantir la possibilité pour l'esprit des dieux d'intervenir sans obstacles dans le destin de la société.

 

jeanne_arc_couronnement.jpg

 

The Fourth Political Theory: beyond left and right but against the center

Écrire un commentaire