Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/12/2014

« Qui s'y frotte s'y pique. » ♠

(Nous appelons à l'organisation historique des premières Assises de toutes les dissidences françaises - et européennes - dés ce printemps )

 

(L'article suivant est de notre propre initiative et n'engage pas La Dissidence Française. Lire Pourquoi l'As de Pique.)

visueldernierecarte.png

 « Ne croyez pas que je sois venu apporter la paix sur la terre; je ne suis pas venu apporter la paix, mais l'épée. » Matthieu 10:34

 

Nous comprenons très bien que ce passage évoque le fait que la vérité du Christ est clivante plus qu'il n'incite à une attitude belliqueuse,  mais nous comprenons aussi que les clivages entrainent des conflits, et qu'à la Fin, nous avons davantage besoin de prêtres-guerriers que de curés progressistes pour chasser les marchands du Temple et résister à la synagogue de Satan.

 

L'As de pique, d'une dissidence française recommencée et rassemblée, pourrait être la seule carte à jouer pour mettre le banquier au tapis. Nous avons à cœur de le laisser sur le carreau, mais trèfle de plaisanterie, il nous faudra jouer en équipe pour gagner contre le Grand Casino. Une main tendue vers tous les atouts dissidents, une bonne pioche et un peu de baraka si Nous voulons incarner le ponte et rafler la mise (comme l'UGIF au Veldive ?) dans ce Blackjack politique, ce poker menteur.  

 

« As de pique - Des quatre as, le plus mal fichu. » Pierre Daninos

 

Il nous faut retailler le gourdin primitif de la dissidence - le gourdin, archaïque bâton, comme symbole d'une résistance primaire et réactionnaire qui doit s'organiser, comme réflex défensif, instinct de survie des gueux aliénés et des gourgandines mal fagotées que nous sommes - jusqu'à en obtenir une hampe légère, souple, maniable et résistante. Que Nous puissions, dans un premier temps, y accrocher et y voir flotter le symbole d'une Justice primordial - As: 1 ; Pique: Justice - sous une même bannière pour que puisse enfin commencer la contre-révolution opérative de notre temps à la subversion contre-initiatique révolutionnaire en cours, pour que débute la désobéissance effective des corps constitués : le Putsch des braves et des justes contre le coup d'état mondial par la dette et le totalitarisme morale des entités apatrides et cosmopolites qui prétendent diriger le destin des nations, une révolte des esclaves loin des poèmes sans fin sur la dureté du métal de leurs chaînes.

 

Nous ne serons pas les instruments désaccordés de leur pseudo et auto-révolution, révolution systémique transitionnelle par un messianisme politique antéchristique vers une nouvelle échelle de domination, transition linéaire, eugéniste, hygiéniste, de leur système de croissance exponentielle. Non, notre révolution est autre, et nous osons dire, anarcho-pérennialiste et futuro-traditionaliste.

 

Ensuite, Nous forgerons, à l'ombre de cet étendard, alors que le minuit cosmique est a son zénith nous brûle et nous aveugle, la pointe, le fer de lance, pour armer cette hampe et en faire une Pique, une arme pour l'Aube qui vient. Une Pique céleste pour transpercer le veau d'or, de part en part, arrêter net sa charge économico-mystique contre les peuples enracinés, seuls terriens, aux premières lueurs du matin. Nous pouvons continuer à crier, écrire, à dire pis que pendre du monde des pikatchu et critiquer les pique-assiettes, jusqu'à en perdre voix, c'est percer à jour l'usure et pour toujours que nous devons, en silence.

 

« Je vole comme le papillon et pique comme l'abeille ! » Mohammed Ali

 

Nous sommes dans un moment historique, tragique, une suspension hermétique, impériale, dont une allégorie romanesque et fantastique pourrait être la bataille pour Le Gouffre de Helm dans Le Seigneur des Anneaux de J.R.R Tolkien.

 

L'armée déchue et mutante du grand œil qui voit tout charge !

 

Mentalité Arme d'Hast. Comme les chasseurs de la préhistoire, les phalanges hoplitiques ou romaines, la pique représente l'arme de la solidarité, du bon sens paysan. Arme peu couteuse, inspirée des outils de la chasse et du travail agricole, elle tient l'ennemi à distance. Elle permet également de contourner les protections, lance, porte drapeaux, bâton de marche, harpon de pêche, arme aussi efficace en défense qu'en attaque : La Pique est un roc. Qui à elle seule résume la stratégie, unique et multiple, à adopter pour accuser à la charge ultime du Libéralisme triomphant

 

« Attendez ma venue aux premières lueurs du 5e jour. À l'aube, regardez à l'est. » Gandalf, écrit par J.R.R Tolkien 

112536_PFOEUVTNAA5E27MFYMCWXNGW1A6FLI_le_3_de_cimeterre_H013351_L.jpg

« Les 4 couleurs sont réparties entre la Justice et la Paix, puis dans chaque catégorie, entre le monde terrestre et le monde céleste, soit respectivement : Bâton/Epée pour la Justice et Denier/Coupe pour la Paix. Le Pique correspond à l'épée, c'est-à-dire le symbole céleste de la Justice : le tribunal supérieur. » Laurent James

 

L' enseigne française du pique représente la noblesse - pour une aristocratie de devoirs et de cœur contre l'hyper-classe de privilèges et mortifère -, son élémentaire est : l' air. Avenir. Il annonce les problèmes (de société), les déceptions (politiques), la maladie (de la modernité), il faut bien qu'une poignée d'hommes annonce les mauvaises nouvelles et tente de les transcender, un homme que la vérité pique au vif en vaut dix. 

 

"Si maintenant nous prenons le nom de Melki-Tsedeq dans son sens le plus strict, les attributs propres du «Roi de Justice» sont la balance et l'épée; et ces attributs sont aussi ceux de Mikaël, considéré comme l'«Ange du Jugement». Ces deux emblèmes représentent respectivement, dans l'ordre social, les deux fonctions administrative et militaire, qui appartiennent en propre aux Kshatriyas, et qui sont les deux éléments constitutifs du pouvoir royal. Ce sont aussi, hiéroglyphiquement, les deux caractères formant la racine hébraïque et arabe Haq, qui signifie à la fois «Justice» et «Vérité», et qui, chez divers peuples anciens, a servi précisément à désigner la royauté. Haq est la puissance qui fait régner la Justice, c'est-à dire l'équilibre symbolisé par la balance, tandis que la puissance elle-même l'est par l'épée et c'est bien là ce qui caractérise le rôle essentiel du pouvoir royal; et, d'autre part, c'est aussi, dans l'ordre spirituel, la force de la Vérité." René Guénon, Le Roi du Monde,Chapitre VI «Melki-Tsedeq» p.22

 

« L'as de pique se distingue des autres as sur certains jeux de carte par une illustration supplémentaire. L'origine de cette distinction remonte au XVIIe siècle, où les cartes étaient soumises à une taxe. Pour attester de la somme versée, l'as de pique était tamponné. Plus tard, c'est le blason royal qui devait y figurer.

 

Aujourd'hui, par tradition, les fabricants continuent d'illustrer cet as même si la taxe n'existe plus. » Wikipédia

 

Cette caractéristique de l'as de pique nous permet d'insister sur le fait que l'esprit de la Tradition résiste à l'esprit du changement, du Progrès. Qu'il faut nous en inspirer.

 

« Carte de la mort: l’as de pique, a été utilisé pendant la guerre du Vietnam comme une sorte d’arme psychologique contre l’ennemi. Les as de pique étaient laissés sur les victimes et sur les terrains pour montrer que l’armée était passée. » Wikipédia

 

Nous parlons ici de guerre métapolitique, et dans cette guerre, nous avançons à visages découverts, assumons nos positions et signons nos atypiques actions, pacifiques mais déterminées.

 

La symbolique de la tête sur une pique, illustrant le principe, de certes, mettre en exergue les processus systémiques et dénoncer les concepts rampants du post-libéralisme, mais aussi d'exposer les individus et les groupes qui les incarnent, en font l'étouffante propagande, surtout quand ceux-ci les incarnent en toute conscience et assument fièrement leur projet de destruction de notre précieuse conscience de classe, qu'il nous faut augmenter et mettre à jour par la compréhension des castes, de leur réunification en l'homme total de la communauté de l'être.

 

Une des origines du Pique pourrait être celle de deux cimeterres sarrasins (Haschischin ?) et d'une épée droite de croisé (Templiers ?), ce qui serait hautement symbolique dans notre volonté de provoquer le Front de la Foi, d'unir la gauche, la droite et les religions dans ce combat épique.

 

« Seule l’épée est la garante du règne de l’Amour et de la vertu de Dame Charité. » Bernard de Clairvaux

3épée.jpg

Nous évoquerons brièvement les symboles du hérisson (ça pique!) et du porc-épic.

 

« Le symbole du roi de France Louis XII, le porc-épic, visible à l'Hôtel de Bourgtheroulde à Rouen. »

 

« Les hérissons sont très présents dans la culture, le folklore et les croyances populaires.

En héraldique, le hérisson est souvent présent comme emblème sur des blasons. » wikipédia

 

« Dans l'Égypte antique, on croyait probablement que le hérisson protégeait les morts. De nombreuses représentations de cet animal ont en effet été trouvées dans plusieurs tombes.
Deux de leurs dieux, Âbâset et Temet sont associés au hérisson. » Symbolique du hérisson

638px-Porc_epic1.jpg

Le pique est donc un symbole éloquent, un signe de reconnaissance possible, choisit par hasard au départ pour son côté esthétique, nous soulignons toute la pertinence du destin, autre signe que la coïncidence participe des évidences et qu'elle est subtilement de notre côté.

 

Insistons pour terminer sur l'idée de phalange - donc des brigades locales et des chapelles nationales - dont La Dissidence Française et L'heure Asie ne sont qu'un des humbles éléments, qu'une des piques, qu'un des soldats, et nous réitérons donc cet appel solennel que toutes les organisations dissidentes se solidarisent, s'autonomisent et amènent leurs piques non-conformes à la bataille sociale et identitaire pour accuser la charge capitaliste et libérale du mondialisme en révolution. Ça n'est pas une incantation, ni un vœux pieu, c'est ce à quoi nous travaillons, et la seule chose à laquelle un dissident, un révolutionnaire non-conforme, se doit de travailler. D'ailleurs, cet article sur le symbole du Pique est davantage une excuse pour parler de l'Alliance des dissidences et du Front de la Foi, que pour imposer le Pique comme symbole de cette convergence qu'est la dissidence, ce qui est important c'est que la dissidence, au delà d'une convergence, devienne une Voie. Ainsi notre orientation traditionaliste nous appartient et nous ne comptons pas l'imposer dans cette volonté d'unité nationale, nous reconnaissons la beauté là où elle est, nous savons où se trouve la Nuit.

 

« Croire que les hommes du Mal contrôlent tout, c’est démobilisant et anti-révolutionnaire, et conséquemment profitable au Mal. Le complotisme n’est pas une variante de la pensée radicale avec laquelle il pourrait être permis de composer en attendant la victoire. Bien au contraire. Le complotisme est un outil de la conspiration mondialiste pour étouffer la Révolution Spirituelle en usant de la stratégie de l’anaconda. A paranoïaque, paranoïaque et demi. Debout au sein de la cellule rayonnante de notre chevalerie spirituelle, nous autres hyperboréens, tenants de l’Europe mystérieuse et du Saint Empire des Temps de la Fin, saurons écraser la tête du complotisme à coups de talon, ainsi qu’il doit être fait. » Laurent James - Le complotisme, cet anaconda dont nous écraserons la tête à coups de talon

 

Du pique viendra l'épée.

 

« Les 7 buts de l'Ordre Du Temple Recommencé :


1, Rétablir la notion exacte d'autorité spirituelle et de pouvoir temporel dans le Monde.


2, Affirmer la priorité du spirituel sur le temporel.


3, Redonner à l'homme la conscience de sa dignité.


4, Aider l'humanité en son passage.


5, Participer à l'assomption de la Terre sur ses trois plans : Corps, Âme, Esprit.


6, Concourir à l'Unité des Églises : œuvrer à la jonction Islam/ Chrétienté.


7, Préparer le retour du Christ en sa Gloire Solaire . »

993302_518985491489484_1369169081_n.png

« Ne jamais contredire quelqu'un qui vous barre la route avec une pique. » Daniel Picouly 

 

La Réponse sera Métapolitique !


 

Nous n'acceptons pas la Nuit comme étant le sens de l'histoire,


Nous comprenons que l'éternité n'est pas seulement le passé,
Nous savons que l'éternité se trouve juste après le Minuit Cosmique,
Nous suggérons que l'aube existe et que le Minuit Cosmique sera le commencement,


Nous aspirons à être enracinés dans le Sacré,
Nous portons Dieu en notre cœur,
Nous défendons la Tradition éternelle là où il n'y a plus que néant,


Nous n'avons pas peur de la Nuit,
Nous voyons que la Nuit c'est la Nuit,
Nous ne confondons pas la Nuit avec le Jour,
Nous distinguons la lumière de l'obscurité,


Nous supportons la Nuit,


Nous regardons la Nuit dans les yeux,
Nous n'avons pas peur de la Nuit mais Nous ne sommes pas la Nuit,
Nous sommes Dans la Nuit,
Nous ne voulons pas la Nuit mais Nous acceptons notre Destin dans la Nuit,


Risquerons-Nous à bout de souffle un souffle de plus?


Nous Nous révèlerons dans la nuit absolue,
En Nous s'animeront les Grands Temps,
Par Nous viendront les Grands Temps,
Nous représenterons les Grands Temps !

 

N.Pendragon

Comploteur, complotiste, complotard et comploticien

 

"...contrairement à certaines apparences fallacieuses, le véritable centre de gravité de l'actuelle situation politique planétaire ne se trouve pas au Moyen-Orient, et ne concerne que d'une manière toute relative les séquelles de l'offensive des Etats-Unis contre l'Irak, et cela même en ce qui concerne les raisons occultes et même plus qu'occultes de cet assaut aux buts avoués de dévastation totale. Le véritable centre de gravité de l'actuelle politique planétaire dans son ensemble, se trouve, en réalité, en Europe, et concerne les actuels efforts d'intégration impériale européenne autour du Pôle Carolingien franco-allemand et des relations ultérieures que celui-ci entend entamer d'urgence, et approfondir en termes de destin - dans les termes mêmes du « plus grand destin », historique et suprahistorique - avec la « Nouvelle Russie » de Vladimir Poutine : en réalité, c'est le projet encore relativement confidentiel, en cours de réalisation, de l'axe transcontinental Paris-Berlin-Moscou qui marque l'avancée réellement décisive des changements révolutionnaires actuels à l'échelle européenne grand-continentale de dimension et de prédestination impériale eurasiatique." Jean Parvulesco, Vladimir Poutine et l'EurasiePréface


 

Très bien, notamment la fin, d'accord.

 

Mais, à partir de ce postulat, peut-on imaginer que le Sionisme international aurait également une stratégie en cours afin de "manipuler" la Dissidence, en France, son ennemi auto-proclamé et déclaré ?

 

Une organisation capable de réaliser le 11 Septembre doit avoir quelques coups d'avance et doit réussir à influencer, quelques fois, ses opposants malgré eux ? Une telle organisation semble avoir besoin de beaucoup d'ennemis à travers le monde pour rayonner dans une guerre perpétuelle et semble savoir entretenir les oppositions nécessaires à son bon fonctionnement...

 

"Cependant l’actuelle grande politique européenne est - et ne saurait absolument pas ne pas l'être - une politique fondamentalement conspirative. Il ne faut surtout pas avoir peur des mots. Une politique fondamentalement conspirative parce que tout l’ensemble de ses options opératives majeures se passe dans l'ombre, essentiellement dans l'ombre, protégé par des dispositifs spéciaux de diversion stratégique et de désinformation sous contrôle, visant non pas tellement à détourner l'attention des États-Unis sur ce qui est en train de se passer à l’heure présente en Europe - rien ne saurait vraiment rester caché devant la surveillance permanente des services de renseignements politico-stratégiques de Washington - mais pour que, dans la mesure du possible, les apparences immédiates de la marche des choses en cours s'en trouvent maintenues en marge, désubstantialisées, déportées loin de la véritable réalité, de la portée décisive du processus de l'intégration impériale européenne en cours. Une fausse réalité de rechange remplace en permanence la véritable réalité en action, le devenir politique dans ses dimensions immédiatement révolutionnaires, fausse réalité dont il faut savoir qu'elle se trouve émasculée à dessein, subversivement poussée en avant pour qu'elle fasse diversion, dédramatise, désarme les alertes par trop proches du dessous des choses. De manière à ce que la réalité révolutionnaire impériale européenne ne risque pas de passer pour une provocation abrupte à l'égard de la « ligne générale » des intérêts vitaux des Etats-Unis ; et aussi pour que ceux-ci ne parviennent quand même pas à tout saisir du processus d'intégration impériale européenne grand-continentale qui, souterrainement, se poursuit d'une manière inéluctable. Qui va de l'avant, malgré les empêchements de la stratégie négative américaine engagée à contrer, dans l'ombre, la succession des grandes opérations politiques planifiées conjointement par Paris, Berlin, Moscou et, aussi, par New Delhi et Tokyo, en vue d'un seul et même objectif politico-stratégique final, qui est celui de l'affirmation impériale de la plus Grande Europe continentale de dimensions « euroasiatiques », de l'affirmation révolutionnaire du grand « Empire Eurasiatique de la Fin » ."  Jean Parvulesco, Vladimir Poutine et l'Eurasie, Préface

 

Si nous suivons un certain raisonnement, une certaine méthode, en présence dans cet entretien qui revient sur le 11 Septembre et sa logique, et que nous l'appliquons à l'Antisionisme français, peut-on émettre ou insister sur l'idée qu'une certaine interaction entre les troupes d'occupation mentale : le mainstream politico-médiatique libéral pro-israëlien (désinformation) et la "dissidence" : les médias alternatifs néo-souverainistes pro-palestinien (réinformation) pourrait, éventuellement, "arranger" une certaine stratégie, géopolitico-démographique dans son aspect matérialiste et messianique dans sa dimension métaphysique, de motivation de l'Alya de tous les juifs en Israël ? D’accélérer, par là, l'avènement du Nouvel Ordre Mondial, de corrompre toujours davantage l'humanité... Et si oui, quelle conclusion doit-on en tirer ? Quel rôle jouons-nous dans les plans mondialistes ? Maîtrisons-nous et assumons-nous toutes les conséquences de nos consentements ? De quelle montre, pour quel messie jouons-nous ? A quel empire nous joignons-nous quand nous participons à des accélérations systémiquement provoquées, des chaos systématiquement préparés allant dans le sens d'un messianisme synthétiquement pressé ?

 

Pouvons-nous faire une correspondance avec le rapport de la Dissidence mainstream à la Russie... Est-ce qu'être pro-russe primaire, sans condition, déjà mentalement annexé (allez donc expliquer à un Russe que l'Europe va annexer la Russie), est un comportement, politique et métaphysique, de dignité qui "nourrit" une vision grand-continentaliste d'une confédération eurasiste à travers une diplomatie impériale dans un monde multipolaire OU de soumission qui "indique" une progression mondialiste d'une coopération eurasiatique par un commerce supranational dans un monde bipolaire ou multilatéral que devrait combattre un dissident européen qui s'intèresse à l'Eurasisme, qui a une idée de l'Europe et veut être fier de parler et traiter d'égal à égal avec la Russie par le langage puissant d'un Eurasisme européen ?

 

"...on arrive à ce que Alexandre Douguine appelait, dans un éditorial retentissant, depuis Moscou, l’ « Empire Franco-Allemand ». « Vive l'Empire Franco-Allemand » avait-il intitulé son éditorial véritablement révolutionnaire, aussi décisif que visionnaire, et qui restera comme tel dans l'histoire de la plus Grande Europe à venir. Car il s'agit d'un « Empire Franco-Allemand » qui doit constituer le pôle historiquement fondationnel de l' « Imperium Ultimum » grand-continental eurasiatique, son « Pole Ouest »..." Jean Parvulesco, Vladimir Poutine et l'Eurasie - Préface

 

Pavlov a raison!

 

"De toutes les façons, une chose est absolument certaine : ce qui à présent se trouve ainsi mis en marche, désormais ne s'arrêtera plus. Dans le secret, ou pas.

Le moment est donc venu, néanmoins, pour que l'on ne dissimule plus la réalité encore voilée d'une situation de fait sans issue autre que celle d'une conflagration planétaire totale : si la plus Grande Europe continentale, « eurasiatique », est faite, qui, aujourd'hui, conspirativement, est très précisément en train d'être faite, les Etats-Unis s'en retrouveraient relégués, de par cela même, dans la situation d'une puissance de deuxième, voire même de troisième rang. Il apparaît donc comme tout à fait évident que le but politico-stratégique planétaire suprême des Etats-Unis ne saurait être que celui de s'opposer par tous les moyens à l'avênement de l’ « Empire Européen » grand-continental de la fin. Et réellement par tous les moyens, y inclus celui d'une guerre préventive - d'une guerre nucléaire-éclair - des Etats-Unis contre l'Empire Européen. C'est ce que les responsables politiques européens, ceux qui détiennent entre leurs mains les futures destinées de la plus Grande Europe, se doivent d'avoir en permanence à l'esprit. Car c'est bien là le dernier mot, la pierre d'achoppement et la suprême épreuve. L'épreuve du feu" Jean Parvulesco, Vladimir Poutine et l'Eurasie, Préface

 

Le lien ? La subversion néo-souverainiste que nous dénonçons, radicalement antagoniste à l'Eurasisme, à l'Impérium et à la Tradition, ne nous apparaît aller dans aucun des sens pouvant diriger l'Europe vers l'Impérium, nous sommes au basculement, et les néo-souverainistes français manipulent dangereusement et mélangent étrangement, antifascisme (communisme) et antisémitisme (national-socialisme), à l'image de l'antifascisme "républicain" d'Asselineau, l'antifascisme "démocrate" de Chouard, l'antifascisme "libertaire" de Soral (sous le fumeux concept d' "antiracisme intégral"), qui surjouent à renvoyer l'accusation en fascisme et à se réapproprier l'antifascisme comme idéal souverainiste, tantôt comme un Gaullisme, parfois comme un Rousseauisme ou encore comme un Proudho-marxisme, et, s'amusent à utiliser l'anathème de l'antisémitisme et à s'approprier l'antisionisme, tantôt comme un antiaméricanisme, parfois comme antitraditionalisme ou encore comme "antisémitisme intégral", tout et son contraire tout le temps et en toute circonstance, mais aussi, s'activent, en tant que véritables républicains, véritables démocrates, véritables libertaires, véritables libéraux, véritables antiracistes, véritables antifascistes, véritables antisionistes et véritables antisémites, "souverainisme intégral" ? A exciter l’égalitarisme émotionnel et le progressisme pulsionnel, toujours avec ce concept fallacieux et sophistique - basé sur la théorie du "Tout se vaut" - de "vrai-faux truc", à rendre confus, en validant, finalement, en tordant sans jamais penser à les briser, toutes les idoles et tous les anathèmes liés à l'antiracisme et l’antisémitisme comme subversion mondialiste par soumission droitdel'hommiste, tantôt on ne parle pas de la Shoah, tantôt le Fascisme c'est la Banque, tantôt les nationalistes ukrainiens sont des authentiques nazis, tantôt l'UE c'est une construction hitlérienne, tantôt la résistance et tous les mythes des vainqueurs on prend, mais les juifs, quand-même... Et donc ? Vous y comprenez quelque chose ? De l'antisémite du mois à l'antifasciste c'est moi ? C'est quoi le projet, exactement ?

 

Pourquoi faut-il cliver ?

 

"On atteint là à une situation de rupture permanente. Et c'est précisément ce qui, dans ce contexte de « limite ultime », instable, essentiellement équivoque et tragique, expliquera les conditions conspiratives dans lesquelles le processus impérial européen grand-continental se trouve actuellement entamé et poursuivi derrière la façade des apparences désinformatives et engagées dans la dialectique agissante d'une stratégie de diversion permanente, façade qui est celle de la situation visible des choses que l'on s'efforce de maintenir, à dessein, sous un jour singulièrement décevant, comme piétinant indéfiniment sur place, perdue d’indécision et de faiblesse, dépourvue de toute chance d’« arriver à son but » . Désinformer, donc.

 

Alors que la situation invisible se trouve être tout le contraire de celle que montrent ses apparences stratégiquement trafiquées, dissimulantes, le projet - par exemple - de l'axe Paris-Berlin-Moscou étant, à l'heure présente, pratiquement en état d'aboutir. Or l'axe Paris-Berlin-Moscou représente notre bataille décisive.

 

Car, pour un certain temps encore, la grande politique européenne continentale devra donc être conduite comme une politique à deux identités, à deux niveaux antagonistes de visibilité, une politique essentiellement conspirative, une politique à la fois visible et invisible. Une fausse politique visible, et une réalité révolutionnaire en action, invisible." Jean Parvulesco, Vladimir Poutine et l'Eurasie, Préface

 

La Dissidence est censée incarner une avant-garde prérévolutionnaire, plus précisément la convergence des avant-gardes métapolitiques franco-françaises, francophones et européennes, avec le "Souverainisme" comme théorie politique désormais dominante (que chaque avant-garde conçoit comme le cheval de Troie de sa théorie), et les dissidences officielles, emblématiques et mainstream laissent penser, vendent à leurs ouailles - c'est comme ça que c'est dit par les idoles, dans ce sens que c'est relayé par les idolâtres - Vladimir Poutine comme un véritable républicain, véritable démocrate, véritable libertaire, véritable libéral, véritable antiraciste, véritable antifasciste, véritable antisioniste et véritable antisémite : véritable souverainiste, est-ce un détail ? Même dans la dissimulation, la clandestinité, il y a une cohérence qui raisonne dans la forme, un écho qui rentre en cohérence dans le fond. Ils n'ont jamais exploité l'Eurasisme douguinien pour développer un Eurasisme européen qui leur permettrait de comprendre aujourd'hui - Alexandre Douguine lui-même ne pourrait nous contredire sur ce point - que "c'est à Moscou que nous devons mettre la pression" (cf. Parvulesco) et que le moment est venu de défendre nos positions européennes impériales de l'axe Paris-Berlin-Moscou pour précisément influencer Vladimir Poutine et orienter les acteurs de cet axe vers l'Impérium Eurasiatique - ce qui passe par une vision possibiliste mais rapidement opérative de l'Europe puissance en acte de volonté -, et, ils n'expliquent pas, ne suggèrent pas, ne sous-entendent pas une stratégie diplomatique de la part de Poutine sur le terrain des droits de l'homme hégémoniques mais définissent ses positions au pied de la lettre et comme un authentique antifascisme, nous avons bon espoir que Poutine prenne cette direction eurasiste et impériale (sans avoir besoin de la dissidence) - et nous savons qu'il la prend, comme nous remarquons que le FN est plus à l'avant-garde eurasiste que les dissidences -, contre la subversion mondialiste et supranationale, mais pour que cet essor russe vers un monde multipolaire se confirme il faudra qu'il soit prolongé tôt ou tard par un effort héroïque européen dans l'esprit d'Impérium, or, il est assez facile de comprendre que ça n'est pas le chemin que ça prend, que l'Eurasisme, l'Impérium et la Tradition sont les idées les plus directement occultées par l'esprit du Néo-souverainisme, de la République et du Progrès...

 

"Et c'est bien ici que va se laisser surprendre - ainsi que je n'ai pas cessé de le dire moi-même, depuis longtemps déjà - l'extraordinaire importance révolutionnaire directe des chaînes activistes - et depuis quelque temps, suractivées - européennes grand-continentales constituées par les « groupes géopolitiques », dont la mission avait été - et l'est toujours - celle de veiller au développement ininterrompu d'une certaine prise de conscience impériale géopolitique national-révolutionnaire au sein des pays de la plus Grande Europe, mouvance agissant, déjà, au-delà des clivages nationaux, dans une perspective de plus en plus impériale, mouvance décisive, mouvance porteuse de la « grande histoire » dans sa marche souterraine." Jean Parvulesco, Vladimir Poutine et l'Eurasie, Préface

 

Alors, il n'est pas trop tard, mais il est grand temps de faire des choix politiques cohérents, de marquer sa position, de prendre des orientations, d'avoir des visions, de proposer une organisation, de décider de directions, de dire notre imaginaire, de définir notre mythe, de théoriser notre politique, d'appliquer notre philosophie, de critiquer notre métapolitique, de pratiquer notre voie, d'être opératif.

 

Cliver n'est pas diviser, c'est rechercher de l'émulation et de la stimulation là où il n'y a plus qu'un ronron uniformisant, stérilisant et neutralisant.

 

"Et cela très précisément à mesure que l’évolution des événements visibles et invisibles de l'histoire mondiale en cours se trouvait elle-même de plus en plus engagée dans une dialectique de convergence impériale, suivant l'émergence progressive du concept d'un nouveau « grand destin » révolutionnaire final devant intégrer l'ensemble géopolitique de ce que nous appelons l’ « Empire Eurasiatique de la Fin » .

 

Or, dans les faits, ce concept agissant d'un nouveau « grand destin » impérial européen répondait lui-même à l'émergence prévue de la « Nouvelle Russie » dans le cours de l'actuelle histoire européenne du monde : une « nouvelle Russie » considérée, donc, comme l'agent révolutionnaire prédestiné des changements d'ordre abyssal qui allaient devoir s'y produire à terme. L'appel de l'histoire, retentissant depuis les profondeurs, l'a emporté sur le sommeil dogmatique de la Russie empêchée d'être. Et la « Nouvelle Russie » elle-même apparaissant - mais n'est-ce pas plutot réapparaissant qu'il faudrait dire - dans le cours de l'histoire actuelle à travers l'avènement providentiel de l’ « homme prédestiné », du « concept absolu » Vladimir Poutine, incarnant la « Nouvelle Russie » et tout ce que signifie celle-ci par rapport aux changements immenses déjà en cours où à venir dans l'histoire du monde happée par le vertige de sa propre destination finale." Jean Parvulesco, Vladimir Poutine et l'Eurasie, Préface

 

Ceux qui ne cliveront pas - nous voyons le clivage comme une division positive -, non seulement, seront absorbés, dissouts et disparaitront dans le ventre de la créature néo-souverainiste, mais créeront de facto une division négative, en pensant utiliser, nous l'avons dit, la Dissidence et le Néo-souverainisme comme véhicule et moteur à leur famille de pensée, ce qui nous semble être une stratégie davantage talmudique qu'héroïque, une stratégie construite d'horizontalité et de tiédeur, aussi périlleuse qu’ennuyeuse, aussi téléphonée qu'indiscrète...

 

Cliver n'est pas antinomique avec le principe de continuer le combat commun contre l'ennemi commun tant que le combat et l'ennemi reste commun, le clivage, comme la critique positive, est même propre à créer une alliance radicale dans notre rejet du Mondialisme loin des chipotages et des enfermements dans le petit jeu des anathèmes modernes et autres pertes de temps...


 

Cliver, c'est la vie!

 

"Ainsi les actuelles retrouvailles nuptiales de la Russie et de l'Europe vont-elles devoir imposer le retour du sacré vivant au sein de la communauté impériale grand-continentale. Ce qui, du coup, va déplacer à nouveau, et définitivement, le centre de gravité spirituel du « Grand Continent », depuis les positions matérialistes de la conspiration trotskiste soutenant les social-démocraties - finalement chassées du pouvoir, partout en Europe - jusqu'à l'horizon d'une histoire encore une fois ouverte à l'intervention - aux interventions - du surnaturel. Ainsi s'annonce l'avènement des temps ensoleillés d'un nouveau grand retour révolutionnaire à l'être, et l'abandon salvateur des dominations subversives du non-être. Vladimir Poutine et l' « Empire Eurasiatique », c'est l'être et le retour de l'être. L'ensoleillement au-delà de la fin. Ce jour viendra."Jean Parvulesco, Vladimir Poutine et l'Eurasie, Préface

 

La Réponse sera Métapolitique!

 

N.Pendragon

 

Vladimir-Poutine-Et-L-eurasie-Livre-894771748_ML.jpg

Ne Votez Plus! (Vrai-faux discours de création d'un vrai-faux parti)

 

Mesdames, Messieurs,

 

Camarades Hainautois,

 

Le système politico-médiatique et son billard à trois bandes nous imposent un choix mortifère, le choix entre : Elio Di rupo, le PS et la gauche sociétale ; une radicalisation identitaire de la droite libérale ; le coach Laurent Louis et ses Boulettes Belges. Nous refusons ce choix : Soyons la Quatrième bande du billard politique wallon !

 

Nous n'avons pas de programme. Nous sommes notre programme. Comment proposer quoi que soit d'honnête à nos compatriotes alors que nous n'avons aucune prise sur le réel ?

 

Nous ne prétendrons pas vous expliquer la vie, vous imposer une philosophie de bout en blanc, faire preuve de pédagogie, être didactiques, spectaculaires, car vous n'êtes pas des enfants et que nous ne vous considérons pas comme des consommateurs et des spectateurs de la révolution virtuelle et du mythe du réenchantement par internet.

 

Nous ne croyons pas à l'économisme, au réalisme, au pragmatisme politiques et géopolitiques. Ces axes de réflexions sont définitivement périmés! Ça n'est plus le sujet. Le sujet est le suivant : se préparer à la crise du Capital qui vient! Tous ceux qui vous vendent autre chose et tournent autours du pot libéral vous mentent, ou se trompent. Les partis, les loges et les lobbys sont déconnectés de la réalité populaire.

 

Nous devons nous réapproprier des Espaces locaux de Solidarité et d'entraide alimentaire, anticipons, c'est notre seul intérêt à moyen/long terme.

 

Ce qui nous amène devant vous, et à cette conclusion radicale, est le fruit de dix ans de réflexions, nous sommes la génération du 11 Septembre 2001 et nous avons tous vu le vrai visage des Droits de l'homme, depuis l'Irak, et la Yougoslavie, jusqu'à la Syrie, en passant par la Grèce, l'Italie, Chypre, le Liban, la Libye, l’Égypte, Gaza, et nous en passons, partout où passe les Droits de l'homme l'humanité tend à disparaître ! 

 

Adhérer à notre parti c'est adhérer à un groupe de travail, nous pouvons vous orienter vers les travaux et les références qui motivent nos analyses, vers des lectures, mais nous ne pouvons pas faire le travail à votre place et vous promettre un militantisme de confort, il est impossible de "prouver" et d'être dans cet exercice stupide qui consiste à avoir raison! dans un discours ou un débat, en effet, les pseudos-débats du mainstream politico-médiatique et des médias alternatifs sont déjà et par définition une tartuferie démocratique de la Marchandise spectaculaire ! Nous refusons de jouer sur un terrain où celui qui fait les règles ne les respect pas.

 

Internet et les vidéos-conférences ne suffisent pas, l'indignation ne suffit pas, dénoncer ne suffit pas, avoir des prétentions politiques et un programme, des slogans et faire de grands dessins intelligents sur des tableaux noirs ne suffisent pas pour comprendre le monde complexe qui nous entoure et pourquoi nous allons vers un effondrement de nos sociétés d'usure, de dette et de croissance exponentielle ; seules les solidarités locales feront la différence au moment crucial où nous serons heureux d'avoir anticipé cette crise dans la simplicité, la joie et la bonne humeur, quand nous pourrons donner le pain quotidien à nos enfants, quand nous recueillerons les fruits de nos jardins, de nos communaux !

 

Nous n'en demandons pas plus et pas moins, pendant que le monde de la politique-politicienne et des commentaires s'agitera, nous travaillerons, calmement, après nos heures de travail, pour casser la solitude de nos chômages, pour nourrir notre retraite, pour vivre dans le pays réel  et non survivre dans le délabrement moderne.

 

Tous les sujets peuvent être abordés, à vous d’œuvrer autours des thèmes qui vous intéressent et qui vous semblent essentiels, mais ne nous égarons pas, la priorité de NVP est la Solidarité et l'Action sociale, la Réappropriation d'espaces communaux pour développer une chaîne alimentaire locale et l'Appel à ne plus votez : l'Abstention hyperactive !

 

Nous refusons les débats sophistiques sur le racisme et l'antiracisme. Nous n'avons pas besoin d'intermédiaires associatifs et autres avants-gardes policières pour nous parler et agir, aucun sujet ne doit et ne sera tabou. Nous rejetons également les anathèmes et les accusations d'antisémitisme et de fascisme. Ceci est clair et est indiscutable, c'est une condition irrémédiable, nous ne nous comparerons pas au mainstream politico-médiatique et ses vraix-faux débats sociétaux pour exister, nous ne nous épuiserons pas à prouver que les troupes d'occupations mentales sont une bande organisée de fieffés menteurs, nous dépenserons notre énergie dans des entreprises positives sans polémiques stériles, à ce titre, nous refuserons de parler aux journalistes dont les questions ne seront que le reflet de la dialectique du Capital en mouvement d'asservissement de l'être.

 

Nous ne voulons pas gérer la Marchandise autrement, nous voulons vivre dans le vivre vivant d'une communauté de l'être, nous voulons détruire le Totalitarisme de la Marchandise !

 

Nous avons conscience que ceci n'est qu'une incantation, mais c'est notre état d'esprit, notre vision à long terme, notre mentalité, notre point de départ... Vive la Tradition européenne et l'Anarchisme Solaire !

 

Rejoignez l'incendie NVP : Ne Votez Plus !

 

2600882785.jpg