Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/12/2014

Belgique, où es-tu ? (2013)

 

La position géographique particulière de la Belgique dans la Mitteleuropa, au milieu des feux de la géopolitique mondiale ravivés sans cesse par les brises de la longue histoire, rend son identité complexe et surréaliste, nous vous conseillons expressément la lecture de cet article Belgique: prendre en Compte l’Histoire pour appréhender davantage la question belge.

 

Nous vous conseillons également et vivement de découvrir, ou redécouvrir, les travaux de Robert Steuckers, penseur non-conformiste et rupturaliste, qui est pour nous, militants de la Génération dissidente, la référence ès-qualités en Belgique en matière de géopolitique et des relations internationales. Quelque peu frileux sur la question de l'Eurasisme, sa critique n'en reste pas moins stimulante.

 

Nous nous devons d'évoquer Jean Thiriart, un théoricien politique belge (1922 – 23 novembre 1992), penseur opératif de la Grande Europe ; nous serons amenés tôt ou tard à revenir sur ses travaux.

 

« La Belgique, c'est un terrain vague où des minorités se disputent aux noms de deux cultures qui n'existent pas. » Jacques Brel

 

Carrefour séculaire, la Belgique est devenue l'épicentre de ce trou noir occidental qu'est l'Union anti-Européenne, épicentre rose étasunien, clinquant, rose comme ses ballets, rose comme la gôche Di Rupo, le pink-state ex-gaulois s'est déguisé en folle et nous casse les biscottes.

 

Trou noir, parce que Bruxelles avale tout, ah la gourmande, elle a d'abord avalé toute la propagande des aristocrates Tex-mex aux accents de patate-dans-la-bouche après la Grande Guerre et rêve toujours de chapeau de cow-boy, d'ailleurs, c'est tellement vrai, que dans le Hainaut (Wallonie), et plus particulièrement dans le Borinage  (Mons), la culture Rouge et Noire des charbonnages est assaillie d'Églises protestantes, de clubs de danse Country, d'exhibitions de Monster Trucks et de galas de Catch, bref, des trucs monstrueux, non, ça n'est pas une mauvaise blague belge, c'est le quotidien bariolé de votre serviteur, 40 ans de PS et de Culture jamming, ça laisse des traces, j'habite dans un état culturel américain, et que les amères ricanes, je n'en reste pas moins belge, cœur et rein. Sortons de l'UE dans un élan inter-national, nous discuterons rattachisme  ensuite, ou pas.

 

« Il nous faut écouter l'oiseau au fond des bois, le murmure de l'été, le sang qui monte en soi...  » Jacques Brel

 

La Belgique, en tant que laboratoire centre européen du Fétichisme de la marchandise« comme volonté et comme représentation » - en matière d'américanisation et de régionalisme de liquidation, la Belgique est à l'avant-garde - devrait mathématiquement produire son lot de dissidence, mais cet équilibre nécessaire, ne nous leurrons pas, au bon fonctionnement de la matrice n'est même pas nécessaire au pays de Tintin, de neige ou de grêles le logiciel est froidement vicié, aucun nuage dans cette horizon bleu Magritte pour les dirigeants belges du Vanillia sky et les affairistes mondialistes de l' Américan psycho de passage dans les hôtels bruxellois. Pour un pays où la pluie est une coutume, c'est là encore un surréalisme belge. Ici devrait s'exprimer un orage de radicalité. Milou devrait se transformer en loup. Mais les revenus alcooliques aidant à l'asociabilité empêchent sans doute la révolte des Hobbits, devenus des golems individualistes, et puis, la révolte pourquoi faire ? Finalement, la question de savoir si nous assistons à une explosion ou une implosion de l'illusion démocratique importe peu, nous percevons les coulisses à travers les failles du rideau du Spectacle de la Marchandise et nous y voyons la Nuit. Nous parlerons de la Nuit à nos compatriotes avant l'Aube.

 

« De tous les peuples de la Gaule, ce sont les belges qui portent le mieux les valises. » Jacques Brel

 

La dissidence du plat pays se limite aux discours de l'honorable universitaire Jean Bricmont, aux indignations du notable stalinien Michel Collon et aux sorties du parlementaire Laurent Louis. Ni négligeables, ni méprisables, mais qui restent sur le terrain du Que Faire ? dans le cadre uniformisant de la disputation interne sur la gestion du Libéralisme triomphant entre libéraux exit la radicalité révolutionnaire et la verticalité de la Tradition.

 

« On avait passé la frontière assez rapidement, Danny roulait vite, je n'avais pas remarqué tout de suite que nous n'étions plus en Belgique. Nous étions en pleine journée, on remarquait plus facilement notre arrivée en Hollande la nuit tombée, car l'autoroute n'est alors plus bordée de réverbères lumineux. Il est raconté que la Belgique est visible la nuit de l'espace grâce à ses nombreuses autoroutes illuminées, c'est déjà une reconnaissance et une preuve que ce minuscule pays-ville existe. Oui, les autoroutes lumineuses sont une réponse gouvernementale au citoyen belge s'interrogeant sur son identité nationale! » Alexandre J., Tout droit 

 

Militant, où es-tu ?

 

Il ne vous est pas demandé de vous encarter mais de vous intéresser, de dialoguer avec les mouvements français tel La Dissidence Française (où autre mouvement selon vos sensibilités) qui ont prit une certaine avance sur le terrain métapolitique de la réinformation et de la réflexion active, et éventuellement de participer à leurs événements, leurs conférences, de créer des ponts ; ainsi qu'il est possible de nous contacter pour nous aider à développer L'Heure Asie.

 

« Fils de sultan, fils de fakir, tous les enfants ont un empire. » Jacques Brel

 

L'Eurasisme - ou De la construction métapolitique d'une philosophie-politique historique autre que le socialisme, le communisme, le fascisme et le souverainisme pour regarder le Libéralisme triomphant dans les yeux -, est un sujet méconnu, à la fois d'avant-garde et anti-avantgardiste, contre les avant-gardes de la convergence prérévolutionnaire du XXIème siècle (où les différents mouvements restent figés dans les anciennes idéologies), en effet, les réseaux eurasistes participent davantage à une réflexion géopolitique autour des relations internationales que peuvent le faire les structures officielles de la révolution syndicale au service du Capitalisme trois fois libéral, n'interfère pas avec l'idée de dissidence mais l'enrichit, elle est sans doute une prochaine étape indispensable dans cette réflexion globale vers une voie philosophique viable et une théorie politique vivante propre à la Dissidence au sens le plus large du terme  que nous déclinons à travers l'idée d'une Quatrième Voie. Il s'agit donc de ne pas mettre la charria avant l'hébreu et de remplir des objectifs simples, modestes, mais respectables, abordables, et surtout, sur le terrain du réel.

 

Nous autres, Hobbits belges de cul-de-sac, avons un rôle à jouer puisque le grand œil sovietoïde de l'UE est sur notre terre, saurons-nous nous redresser, délaisser la bière et l' herbe-à-pipe un moment pour affronter notre destin ?


 

« Je hais la prudence, elle ne vous amène à rien. » Jacques Brel

 

La Réponse sera Métapolitique !

 

N.Pendragon

franco-belge.png

Commentaires

Bel article. Depuis quelques mois, plusieurs compatriotes et moi-même sommes en train de monter une section dissidente belge, qui devrait si tout se passe bien devenir "Egalité & Réconciliation - Belgique". En attendant l'aval de la maison-mère en ce qui concerne le "label" E&R, nous avons opté pour le nom "La Dissidence Belge", et invitons toute personne intéressée par ces sujets à nous rejoindre, afin d'évaluer tous ensemble ce que nous pouvons faire.

https://www.facebook.com/groups/185546734931981/?fref=ts

Bien à vous tous,

Laurent, pour la Dissidence Belge.

Écrit par : Laurent | 09/07/2013

Merci. Bien reçu. La rédaction

Écrit par : Nasrallah Pendagron | 09/07/2013

Les commentaires sont fermés.